Bienvenue sur Agari’Com, cet article est mon premier article et nous allons démarrer dans le vif du sujet. Mon but est d’aider les entrepreneurs pour qui le graphisme est un monde à part.

Qu’est-ce que le CMJN, le RVB ou encore le Pantone ? C’est, tout simplement, des procédés colorimétriques.

CMJN
  • Cyan
  • Magenta
  • Jaune
  • Noir
RVB
  • Rouge
  • Vert
  • Bleu

Tandis que pour les Pantone, il existe des milliers de références.

D’accord, ce sont des couleurs, mais pour quelle utilité ?

Nous y venons, posons d’abord les bases.Nous pouvons les scinder en deux catégories. Le CMJN et les Pantone servent à l’impression, tandis que le RVB sert à tout ce qui est virtuel (comme les sites web, les jeux vidéos, la télévision, etc.).

Chez vous, ou à votre bureau, votre imprimante imprime en CMJN, elle a donc besoin que vous lui installiez de l’encre Cyan, Magenta, Jaune et Noire. Grâce à la magie du mélange des couleurs (comme en peinture), votre imprimante pourra transcrire ce que vous voyez à l’écran sur votre papier. C’est la même chose qui se passe dans une imprimerie.

CMJN

Concernant le RVB, comme je vous l’expliquais plus haut, il est utilisé pour ce qui est virtuel. Votre écran d’ordinateur ou votre télévision ne sont composés que de lumières rouges, vertes et bleues. Mélangées ensemble elles peuvent reconstituer un grand nombre de couleurs.

RVB

Il faut aussi savoir que le spectre de couleurs du RVB est bien plus grand que celui du CMJN. Ce qui peut donc réserver de mauvaises surprises si vous donnez à votre imprimeur un document en RVB qui sera, automatiquement, converti en CMJN.

Comparaison RVB Comparaison CMJN

Alors oui un document en RVB est plus vif, plus sexy alors qu’un document en CMJN, sera plus naturel et représentatif de la réalité.

Vous l’aurez donc compris, il est préférable d’envoyer son document en CMJN à un imprimeur et de réserver le RVB pour le web.

Est-il possible d’avoir des couleurs fluorescentes ou même métallisées sur un document imprimé ?

Oui, et c’est là que les couleurs Pantone entrent en jeu.

Pantone est une entreprise américaine qui propose aux imprimeurs environ 2000 couleurs. Alors, si vous cherchez une couleur très précise, que le CMJN ne pourra pas reproduire, vous pouvez vous tourner vers un nuancier Pantone (appelé aussi Pantonier).

Vous aurez donc un large choix, dont des couleurs fluorescentes ou même métallisées comme l’or, l’argent ou le cuivre.

Ces nuances sont principalement utilisées dans des logos, des aplats de couleur ou des titres. Elles peuvent néanmoins être utilisées dans des photos, sous certaines conditions.

Je remplis mon document imprimé de Pantone et j’aurai ce que je veux ?

Non, pas si vite. Une couleur Pantone arrive dans un pot, sur commande de l’imprimerie. Elle vaut plus cher qu’une simple couleur CMJN.

Si vous voulez un Pantone, il doit être indiqué sur leur devis. Dans le cas contraire, votre couleur Pantone sera purement et simplement convertie, elle aussi, en CMJN.

Comme le RVB, une couleur Pantone convertie en CMJN n’aura pas le même rendu.

Comparaison Pantone Comparaison CMJN 2

Vous ne pouvez pas non plus utiliser une couleur Pantone pour du Web. En effet, les nuances Pantone sont faites pour l’impression, votre écran va donc forcément le convertir en RVB.

Si la conversion en RVB est plus agréable qu’en CMJN, pour la plupart des couleurs Pantone, il vous est pourtant impossible de transcrire une couleur métallisée en RVB, cela donne un vulgaire maronner pour un cuivre ou un gris pour un argent.

Je termine ici ce premier article en espérant qu’il vous aura intéressé et qu’il vous aura permis de comprendre leurs subtilités. Je n’ai pas voulu aller plus loin, en parlant par exemple des couleurs LAB, pour rester le plus simple possible, mais aussi le plus généraliste.

Leave a Reply

20 + un =